Emission > SolénoMix JIM COLEMAN (ex-COP SHOOT COP)


Ancienne figure de proue du rock bruitiste US, Jim Coleman nous offre un mix exclusif reflétant sa mue artistique étonnante, montrant au passage son goût évident pour les ambiances automnales et crépusculaires.

Télécharger SolénoMix Jim Coleman


Playliste | SolénoMix Jim Coleman

Playliste de l'émission :

JIM COLEMAN
"Sone Mix (mix and tearing up songs: 10cc, Alice Cooper, Focus etc)"

JIM COLEMAN
"NDE/Thom"

JIM COLEMAN
"Lost 2"

Radio interlude

CLIFF MARTINEZ
"Just Shoot him"
CD "Traffic - Music composed by Cliff Martinez & Jeff Rona"

DETACHMENTS
"Messages"
(Thisisnotanexit)

DEAD SWANS
"Preferring the worst mixed with Domenica de Clario: June 5b2"
CD "Southern Blue"

EDDY CURRENT SUPPRESSION RING
"You let me be honest with you"

FAULTLINE
"Closer Colder"

ZOE KEATING
"Forest"
CD "Into the Trees"

MEREDITH MONK
"What does it mean?"

JIM COLEMAN
"Living in Space/ Scuba loops"

JIM COLEMAN
"Hallway"



JIM COLEMAN "Trees" (Wax&Wayne)

Le nom de cet artiste ne vous dit peut-être rien et pourtant celui-ci bénéficie d’un crédit exceptionnel auprès des amateurs de la scène ‘noise rock’ des années 90. Si j’évoque le nom de ‘Cop Shoot Cop’, je parie que les yeux de certains vont s’illuminer et que leurs oreilles vont se mettre à bourdonner. Jim Coleman, ex-clavier du groupe new yorkais Cop Shoot Cop, est de retour après de longues années de silence avec cet album très méditatif publié sur son propre label Wax&Wane.
Aidé par Phil Puleo, l’ancien percussionniste de Cop Shoot Cop et par la violoncelliste Kirsten McCord (qui a joué notamment avec Elliott Smith et Thurston Moore), Coleman est bien l’auteur inattendu de cette collection de paysages sonores mélancoliques aux tonalités paisibles et pourtant troublées. Utilisant de nombreux instruments acoustiques (piano, guitare, harmonica,..) complétés de quelques tours de « prestidigitation » digitale, JC dévoile un séduisant projet capable de conduire l’auditeur dans un profond état de volupté…
Ambiante sans jamais devenir monotone, l’atmosphère qui se dégage de ‘Trees’ recèle une force hypnotique et cinématographique rare, offrant de splendides colorations "neo-classiques". Robert Fripp et Harold Budd ne sont jamais bien loin, ce qui ne manquera pas de ravir les fervents de romantisme musical sombre et… légèrement dérangé.

> Programmation de 'Trees' dans la Mission 158 du Solénoïde

> Blog de Jim Coleman

> Soundcloud de Jim Coleman

Aucun commentaire:

Publier un commentaire